Lorsque l’horloge interne de notre organisme est déréglée, notre bien-être quotidien en pâtit. Nous éprouvons des difficultés à nous endormir et la fatigue nous assaille tout au long de la journée. Une exposition insuffisante à la lumière est souvent à l’origine de ces troubles.

La solution ? La luminothérapie ! Cette méthode naturelle permet de reprogrammer l’horloge interne et de retrouver le sommeil en temps et en heure. Elle contribue aussi à lutter contre la dépression saisonnière liée au manque de luminosité en automne et en hiver.

Principe de la luminothérapie

La lumière intervient dans la régulation de notre horloge interne. Cette dernière rythme le fonctionnement de notre organisme en contrôlant les cycles de l’éveil et du sommeil. En effet, notre corps secrète des molécules spécifiques à certains moments de la journée.

Surnommée l’hormone du sommeil, la mélatonine est produite la nuit alors que la sérotonine, hormone dite du bonheur, est secrétée le jour. Le manque de lumière peut aisément entrainer un dérèglement dans la production hormonale. Dans ce cas de figure, fatigue et somnolence diurne ne sont pas rares.

En apportant de manière artificielle la lumière nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme, généralement à l’aide de lampes adaptées, la luminothérapie constitue un traitement pertinent contre de nombreux troubles du sommeil.

Se réveiller avec la luminothérapie

Les bienfaits de la luminothérapie sont exploitables dès le réveil. Au lieu de se réveiller en sursaut avec une alarme stridente, mieux vaut programmer un simulateur d’aube pour émerger en douceur. Cet appareil a l’avantage de reproduire le lever du soleil en diffusant une lumière d’intensité progressive, comme l’explique www.lumino-therapie.fr, un site spécialisé sur la question.

Concrètement, l’oeil perçoit cette variation lumineuse et informe le cerveau que le jour se lève. Il en résulte une sécrétion plus faible de la mélatonine contrebalancée par une augmentation de la sérotonine. On profite ainsi d’un réveil naturel et apaisé tout en préservant la bonne marche de son horloge interne.

Sachez par ailleurs que le simulateur d’aube peut également accompagner l’endormissement. L’appareil diffuse une lumière qui décroit progressivement durant une trentaine de minutes jusqu’à l’extinction complète. C’est l’idéal pour endormir un enfant !

Nous vous invitons à poursuivre votre lecture :