Si vous vous réveillez le matin en ayant mal partout, inutile d’accuser à tort votre conjoint de trop bouger la nuit. Le coupable est sans aucun doute votre oreiller. En effet, la nuque et les cervicales peuvent souffrir durant le sommeil juste parce que les vertèbres ne sont pas bien alignées.

Pour remédier à ce problème épineux, l’oreiller à mémoire de forme est un allié précieux. Calé sous la tête, ce coussin ergonomique épouse parfaitement le creux de la nuque en en prenant la forme sous l’effet de la chaleur du corps. L’organisme tout entier se repose davantage. Parce que la nuit se fait plus douce, le sommeil devient réellement réparateur.


De l’avis de la plupart des professionnels de santé, la conception ergonomique de l’oreiller à mémoire de forme devrait inciter chacun d’entre nous à l’adopter. En particulier le ronfleur dont les ronflements sont causés en partie par la position du couchage.

Les patients qui souffrent du syndrome de l’apnée du sommeil peuvent également utiliser ce coussin spécial dans le cadre d’un traitement assisté par une machine à pression positive continue (PPC). Il favorise une bonne respiration et un meilleur maintien de la tête. De fait, le masque nasal reste plus facilement en place durant toute la nuit.

Qu’est-ce qu’un oreiller à mémoire de forme ?

L’oreiller à mémoire de forme est composé d’une garniture élastique en mousse synthétique ou en latex, parfois accompagnée de fibres de bambou. Ce végétal a l’avantage d’être à la fois bio et écologique.

L’oreiller a la faculté d’épouser la morphologie du dormeur sous l’effet de la chaleur corporelle. Le confort qu’il procure est appréciable pour dormir sereinement. Et quand on ne s’en sert plus, le coussin reprend sa forme initiale comme par magie.


Grâce à sa forme micro aérée, l’oreiller à mémoire de forme tient chaud toute la nuit sans absorber l’humidité (anti-absorbant). De plus, son traitement ainti-acariens le rend idéal pour les personnes sensibles aux allergies.

Conçu pour s’adapter à l’anatomie de chacun, l’oreiller ergonomique revêt des formes diverses. Parfois rond, allongé, en étoile ou en forme de vague, il a vocation à recevoir la nuque dans le but d’aligner les vertèbres du cou.

Les personnes sujettes aux migraines, souffrant de douleurs cervicales ou tributaires d’un piètre sommeil ont tout intérêt à opter pour un oreiller anatomique. Celui-ci leur permettra de dormir en ayant le dos bien droit favorisant ainsi un repos optimal.

Toutefois, l’usage d’un oreiller à mémoire de forme peut réclamer un temps d’adaptation du fait qu’il immobilise la tête durant le sommeil. Cette position peu habituelle pourra gêner certains utilisateurs dans un premier temps. Si les premières nuits ne sont pas excellentes, il est important de persévérer afin de tirer profit des bienfaits de cet oreiller sur le long terme.

Dans quel cas l’utiliser ?

L’utilisation d’un oreiller à mémoire de forme est recommandée dans l’accompagnement du traitement de certaines pathologies. On l’emploiera pour traiter une cervicalgie, c’est-à-dire des douleurs au cou, une arthrose cervicale, mais aussi pour atténuer des maux de tête, limiter des insomnies ou améliorer le sommeil d’un patient soufrant d’apnées du sommeil. Il trouve également un intérêt bénéfique chez les personnes âgées en soulageant la nuque, le dos et le coccyx, et s’utilise comme oreiller anti-ronflement dans certaines conditions.

Même si certains l’emploient par nécessité thérapeutique, il n’y a pas de contre-indications à se servir d’un oreiller anatomique quand on est en bonne santé. Bien au contraire, c’est un accessoire très utile pour conserver la forme en toute saison. En assurant un maintien optimal de la tête et des épaules, il garantit des nuits réparatrices.

En effet, quand on dort avec un oreiller classique, les épaules reposent autant que la tête sur le coussin. Ainsi, que l’on dorme sur le dos, le côté ou le ventre, l’oreiller ne soutient pas la nuque. Et cela quelle que soit sa forme, carrée ou rectangulaire. Par conséquent, la colonne vertébrale n’est jamais parfaitement droite. Il en résulte des douleurs cervicales, des torticolis, voire des maux de tête et des insomnies. On comprend mieux pourquoi de nombreux ostéopathes recommandent de dormir avec un oreiller orthopédique à titre préventif.

Comment l’entretenir ?

Qu’il soit grand, petit ou de taille standard 60×60, l’oreiller à mémoire de forme n’est pas difficile à entretenir. C’est bien simple, il ne se lave pas, contrairement à l’oreiller traditionnel. En effet, il ne supporte ni le lavage en machine, ni même celui à la main. Pour l’entretenir, il suffit de le secouer énergiquement en lui faisant prendre l’air régulièrement. De la sorte, les peaux mortes et les acariens sont évacués sans soucis.

Toutefois, l’oreiller à mémoire de forme est en général vendu avec une taie qu’il faudra impérativement utiliser. Il est recommandé d’en mettre une seconde sous la taie classique pour bien le protéger. Et évidemment, ces taies sont à laver régulièrement afin d’évacuer tous les résidus corporels.

Combien ça coûte ?

On s’en doutait peut-être un peu, l’oreiller à mémoire de forme est plus onéreux qu’un modèle classique. Alors qu’un oreiller quelconque peut valoir quelques euros tout au plus, l’oreiller ergonomique vous coûtera au minimum une quarantaine d’euros.

De plus, les prix fluctuent en fonction des options choisies. Un oreiller cervical sera plus coûteux par exemple qu’un simple oreiller en mousse à mémoire de forme. La densité de la matière, assurant un maintien plus ou moins moelleux, aura également une incidence sur le prix payé. Un oreiller aux formes particulières pour le voyage ou la détente peut valoir jusqu’aux alentours de cent quarante euros.

Pour autant, il ne faut pas hésiter à investir dans un oreiller ergonomique. Comme le dit l’adage populaire, la santé n’a pas de prix ! Choisir un oreiller de bonne qualité représente un véritable investissement pour le futur. Insistons sur le fait que tous, dans la famille, devrait en bénéficier, même les enfants. Le choix se fera naturellement en fonction des besoins de chacun.

Enfin, autre atout à souligner, l’oreiller à mémoire de forme est en général de très bonne facture. Sa longévité est donc supérieure à celle d’un oreiller classique. De fait, il n’est pas nécessaire de le changer aussi souvent. Sur le long terme, le gain financier rend l’oreiller à mémoire de forme économiquement intéressant. Cet argument peut inciter, à juste titre, certains consommateurs à ne pas mégoter sur la dépense.

Où l’acheter ?

Bien qu’il soit possible de trouver des oreillers à mémoire de forme en grande surface, il est préférable de se tourner vers des magasins spécialisés. Les vendeurs de literie et les boutiques de matériel médical orthopédique sauront vous apporter des conseils personnalisés. Rendre visite à votre pharmacie est aussi une bonne idée.

Néanmoins, il existe de nombreux sites web suffisamment compétents pour vous livrer le produit dont vous rêvez. A bien y réfléchir, cette solution peut s’avérer fort profitable pour acheter pas cher. En effet, outre le fait qu’il est possible d’accéder en ligne à l’ensemble des catalogues, il est surtout plus simple et plus rapide de comparer les modèles et les tarifs. Entre les marques Tempur, Dodo, Dunlopillo, Bultex ou Sampur, nul doute que vous trouverez par ce biais le meilleur oreiller à mémoire de forme indispensable à vos nuits.

Ce qu’il faut retenir

Vous l’avez compris, si vous en avez assez de compter les moutons toute la nuit ou de vous réveiller fourbu, l’oreiller ergonomique saura apaiser vos souffrances. Acquérir un oreiller à mémoire de forme, c’est investir pour son confort et la santé de ses vertèbres cervicales. Une nuque bien soutenue et un dos droit vous assureront un sommeil réparateur. Une analyse de votre nuit à l’aide d’un tracker de sommeil pourra d’ailleurs vous le prouver.

En dépit de son prix élevé, l’oreiller à mémoire de forme offre une garantie de bien-être tout en étant robuste et facile d’entretien. Une fois testé et forcément approuvé, il est à parier que vous ne pourrez plus vous en passer.

Nous vous invitons à poursuivre votre lecture :