L’apnée du sommeil non soignée peut avoir avoir de graves conséquences sur la santé en entrainant des troubles cardio-vasculaires. Elle provoque aussi une somnolence diurne, facteur de risque d’accidents puisqu’elle implique une baisse de la vigilance.

Pour traiter l’apnée du sommeil, l’orthodontie apporte des solutions pertinentes lorsque les autres méthodes restent inefficaces. Ainsi, quand cela est nécessaire, le chirurgien-dentiste intervient pour corriger la position de la mâchoire afin de remédier au problème.

De la PPC à l’orthodontie

Le traitement de l’apnée du sommeil nécessite une prise en charge médicale adaptée. Dans la plupart des cas, le patient utilise un appareil à pression positive continue (PPC) pour dormir. Un masque posé sur le nez insuffle de l’air dans les voies aériennes. Ce système d’accompagnement de la respiration a démontré depuis longtemps son efficacité. Il peut néanmoins s’avérer contraignant.

Orthodontie et apnée du sommeil

Tout aussi efficace, l’orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) est une alternative à la PPC moins couteuse et plus confortable. Cette gouttière dentaire avance artificiellement la mâchoire inférieure de manière à faciliter la circulation de l’air. Elle est idéale pour les patients qui n’acceptent pas l’appareillage, parfois rebutant, de la ventilation assistée.

L’OAM s’utilise souvent en première intention avant d’équiper le patient d’une machine si besoin. Toutefois, il est prudent de consulter un orthodontiste avant d’envisager le port d’une telle prothèse dentaire pour traiter l’apnée du sommeil. Ce spécialiste de la bouche et de la mâchoire est capable de concevoir une orthèse parfaitement adaptée à la morphologie buccale du patient.

L’orthodontie en dernier recours

Parfois, les méthodes évoquées ci-dessus ne sont d’aucune utilité. Il est alors nécessaire de procéder à une chirurgie maxillomandibulaire. C’est notamment le cas lorsque le malade présente une anomalie morphologique de la mâchoire (étroite, petite ou trop en arrière) responsable de l’apnée du sommeil. Ces interventions chirurgicales se pratiquent chez l’enfant et l’adulte un peu partout en France. Il est ainsi possible de se faire opérer dans une clinique dentaire de Paris ou dans un hôpital de Marseille.

Apnée du sommeil : étude de la mâchoire

Le plus souvent, l’opération consiste à corriger le défaut constaté en posant des bagues sur les dents ou des avancements chirurgicaux mandibulaires. Chez l’enfant, on cherche en premier lieu à favoriser le développement du maxillaire supérieur et des fosses nasales. L’objectif étant à chaque fois de libérer le passage de l’air au niveau des voies aériennes supérieures.

Si l’origine de l’apnée du sommeil est liée à des amygdales hypertrophiées ou volumineuses, le patient sera plutôt orienté vers une amygdalectomie. Enfin, dans certains cas, en présence d’anomalies, une opération du palais, du nez ou des sinus est à envisager.

Nous vous invitons à poursuivre votre lecture :