Durant son sommeil, une personne qui dort génère parfois un bruit étrange dû à sa respiration. Il s’agit du ronflement. Ce phénomène naturel se produit suite aux relâchements des muscles et des tissus de la cavité buccale, voire de la gorge, au point d’engendrer la vibration des organes.

Lorsque l’intensité du ronflement augmente, la situation est particulièrement gênante pour l’entourage. Mais qu’est-ce qui nous amène réellement à ronfler ? Et comment y remédier ?

Les raisons qui nous poussent à ronfler

En dormant la bouche ouverte, l’air pénètre et stimule les organes en provoquant le ronflement. Sa survenue varie selon les individus. Par exemple, il peut être le symptôme révélateur de l’apnée du sommeil. Ce syndrome se caractérise par la répétition d’arrêts respiratoires pendant le sommeil (en savoir plus sur l’apnée du sommeil).

Le ronflement est aussi associé à la consommation d’alcool qui a pour effet de relâcher les muscles de la gorge. Citons également l’obésité qui a tendance à augmenter le volume des tissus et gêner la circulation de l’air, ainsi que la vieillesse, notamment pour la gente féminine ménopausée. Chez les plus petits, il est parfois causé par la présence d’amygdales trop importantes qui bloquent les voies aériennes.

D’autres circonstances sont à prendre en compte. Une personne grippée peut être sujette au ronflement en inspirant et expirant l’air par la bouche. De même, la position sur le dos accroît le phénomène. Finalement, tous les troubles relatifs aux voies respiratoires supérieures sont susceptibles d’entraîner un ronflement.

Lutter efficacement contre le ronflement

Pour pallier à ce problème, il importe d’adopter de bonnes habitudes ou de faire appel à des solutions médicales. Par exemple, afin de préserver son entourage, il vaut mieux mettre de côté les boissons alcoolisées au repas du soir.

Une diète s’impose si le ronfleur présente un excédent de poids. Il suffit parfois d’éliminer les masses graisseuses pour dégager la gorge et limiter le ronflement.

On peut aussi s’orienter vers un oreiller anti-ronflement efficace pour contrer le phénomène ou tout autre solution qui a fait ses preuves.

Toutefois, dans le cadre d’un ronflement aigu, la chirurgie figure parmi les recours à envisager. L’intervention consiste à amputer certains tissus, notamment les amygdales. Parce que ce problème survient à tous les âges, il est important d’agir dès l’apparition des premiers signes.

Nous vous invitons à poursuivre votre lecture :