Appareil à pression positive continue (PPC ou CPAP) et apnée du sommeil

25 novembre 2016

Le syndrome d’apnées du sommeil caractérisé par des pauses respiratoires à répétition se traite principalement à l’aide d’un appareil à Pression Positive Continue (PPC) ou en anglais, Continuous Positive Airway Pressure (CPAP).

Cette machine assure la ventilation des voies respiratoires du patient lorsqu’il dort. Par le biais d’un masque positionné sur le visage (le nez et/ou la bouche), elle insuffle en permanence de l’air sous pression.

Ce souffle continu empêche l’obstruction des voies aériennes. Le dormeur retrouve une respiration normale et les apnées du sommeil disparaissent.

Quand et comment utiliser la PPC / CPAP ?

L’appareil à pression positive continu est prescrit dès lors que l’apnée du sommeil a été diagnostiquée. Au préalable, une polygraphie ou polysomnographie aura été menée afin d’identifier les symptômes de la pathologie.

Vous RONFLEZ ? Il y a des SOLUTIONS ! [CLIQUEZ ICI]

 

© Philips

© Philips

La machine doit accompagner toutes les nuits du patient mais aussi toutes ses siestes. Pour tirer un réel bénéfice du traitement par PPC, un minimum de 4 heures d’utilisation par nuit est requis.

L’usage d’un appareil à pression positive continue nécessite de porter un masque facial et de dormir avec le bruit mécanique de la turbine en fonctionnement. Le niveau sonore est supportable mais un temps d’adaptation s’avère parfois nécessaire, notamment pour le conjoint.

Si la machine est autopilotée, le débit de l’air est ajusté automatiquement. Dans certains cas, l’appareillage n’est pas supporté par le malade. Il faut alors envisager des solutions alternatives.

Même s’il n’y a pas de réels effets secondaires, une sécheresse des muqueuses ou une irritation de la peau causée par le masque peuvent être constatées. De plus, une bonne hygiène est primordiale pour éviter les éventuelles infections.

Le masque doit être nettoyé de manière méticuleuse en suivant les instructions fournies par le technicien. Ce prestataire médical a d’ailleurs pour mission principale d’éduquer et de suivre le patient dans l’utilisation de l’appareil PPC. Il intervient aussi pour assurer les opérations de maintenance.

Quels sont les résultats de la PPC / CPAP ?

L’assistance respiratoire qui consiste à propulser de l’air par la bouche ou les narines du malade représente une technique efficace pour traiter l’apnée du sommeil. La pression du flux permet de mieux respirer en maintenant ouvertes les voies aériennes.

Les hypopnées (réduction de l’air inspiré pendant plusieurs secondes) et les apnées (pauses respiratoires de plus de 10 secondes) sont supprimées. L’organisme reçoit ainsi tout l’oxygène dont il a besoin pour un sommeil de qualité.

reveil

Les micro-réveils inconscients provoqués par les détresses respiratoires successives ainsi que les ronflements disparaissent également. Le sommeil devient continu et donc davantage réparateur.

Les effets bénéfiques du traitement par la pression positive continue sur l’apnée du sommeil sont immédiats. Le patient dort mieux dès le premier emploi de la machine. Il se réveille moins fatigué et n’est plus autant sujet à la somnolence en journée.

Les symptômes diurnes de l’apnée du sommeil s’estompent progressivement. La vigilance et la concentration s’améliorent. Les risques cardio-vasculaires liés au syndrome diminuent aussi. De plus, l’individu retrouve au quotidien une vie sociale normale à la fois sur le plan personnel et professionnel.

Combien coûte la PPC / CPAP ?

Le prix de la location d’une machine à pression positive continue varie en fonction du matériel et du prestataire qui assure la maintenance. La sécurité sociale rembourse une partie des frais à condition que l’appareil soit réellement utilisé au quotidien.

Dites STOP aux RONFLEMENTS ! [CLIQUEZ ICI]

 

Appareil PPC de voyage © Philips

Appareil PPC de voyage © Philips

Il est envisageable d’acheter le matériel pour environ 1000 euros. Il ne faut pas oublier d’ajouter quelques centaines d’euros chaque année pour l’entretien, la révision et le remplacement des accessoires comme le masque. En revanche, le remboursement par l’assurance maladie n’est pas systématique. Un appareil spécialement conçu pour le voyage peut être utile notamment pour les personnes qui séjournent souvent à l’hôtel pour des raisons professionnelles.

Soulignons qu’il est possible de traiter l’apnée du sommeil à l’aide d’une orthèse d’avancée mandibulaire (OAM). Il s’agit d’une prothèse dentaire qui facilite le passage de l’air. Cette méthode de traitement est une alternative à la PPC moins couteuse et autant efficace dans de nombreux cas.