Le syndrome d’apnée du sommeil (SAOS) correspond à un trouble des voies respiratoires apparaissant durant le sommeil. Cet arrêt involontaire de la respiration dure entre 10 à 30 secondes. Lorsque cette manifestation se produit plus de 5 fois par heure durant la nuit, les médecins estiment qu’il y a là un problème.

Avant d’entamer un processus de soins, l’étape initiale consistera à trouver les causes de la pathologie. Elles peuvent être d’origine anatomique comme une langue ou des amygdales volumineuses, une cloison nasale défaillante ou encore un relâchement des muscles de la gorge.

D’autres causes entraînent également une apnée du sommeil pour ne citer que l’âge, le surpoids, la consommation d’alcool et de tabac ou une mauvaise position dorsale. En revanche, contrairement à ce que l’on pourrait croire, la survenue de l’apnée du sommeil n’est pas liée à des causes psychologiques.

SOLUTIONS pour ne plus RONFLER ! [CLIQUEZ ICI]
Causes de l'apnée du sommeil

La cause anatomique

Nous sommes nombreux à nous être réveillés en sursaut la nuit par manque d’oxygène. Ce genre de phénomène est probablement dû à l’apnée du sommeil. Cette maladie se traduisant par une obstruction des voies respiratoires est d’abord due à des problèmes anatomiques.

Avec l’âge par exemple, les muscles deviennent moins toniques ce qui va entraîner un relâchement des organes musculaires au niveau de la gorge. Cela va empêcher l’air d’entrer, d’où le blocage des voies aériennes supérieures. C’est important de bien soigner cette pathologie, car elle a des conséquences sur la santé en augmentant notamment le risque de maladies cardiovasculaires.

Autre cause possible de l’apnée du sommeil : une langue ou des amygdales trop volumineuses qui gênent le passage de l’air. Pour le cas des amygdales, il est conseillé de passer par la chirurgie pour les réduire et ainsi mieux respirer la nuit. Cette solution évitera l’irritabilité, les maux de tête et la fatigue conséquents au manque d’oxygène.

Enfin, les anomalies anatomiques au niveau de la cloison nasale sont une autre cause possible de l’apnée du sommeil. Il se peut que celle-ci dévie, diminuant ainsi l’oxygène passant par le nez.

La cause héréditaire ou neurologique

Des études ont démontré que l’hérédité peut être une cause de l’apnée du sommeil. Cela peut expliquer que vous soyez atteint de cette pathologie au même titre que votre père ou votre mère. En général, une morphologie craniofaciale spécifique qui se transmet génétiquement est à l’origine du problème. Ce dernier est d’autant plus grave lorsqu’il est occasionné par une anomalie neurologique.

Dans ce cas-là, on parle d’apnée centrale du sommeil. Elle apparaît lorsque le cerveau n’assure plus correctement ses missions en oubliant de transmettre les signaux pour l’oxygénation du corps durant le sommeil. Les personnes qui consomment des médicaments de type narcotique ou qui sont victimes d’une maladie cardiaque ou d’un trouble neurologique sont les plus à même de développer cette forme d’apnée du sommeil.

Apnée du sommeil et causes

La cause comportementale

Au-delà des causes anatomiques, héréditaires ou neurologiques, l’apnée du sommeil peut simplement être due à une mauvaise hygiène de vie. La consommation d’alcool ou de médicaments par exemple a pour effet d’affaiblir la tonicité des muscles de la gorge.

Idem pour le tabagisme qui obstrue les voies respiratoires et rend difficile l’oxygénation. À noter que les hommes sont davantage touchés par l’apnée du sommeil que les femmes.

Les personnes en surpoids, c’est-à-dire dont l’Indice de Masse Corporelle (IMC) dépasse un certain seuil, sont également des sujets pouvant potentiellement être touchés par cette pathologie. En effet, l’excès de graisse est une cause qui favorise l’obstruction du système respiratoire.

En consultant les différentes articles de notre site, vous obtiendrez un éventail des remèdes disponibles. Parlez-en à votre médecin pour obtenir le traitement adapté à votre cas.

Vous RONFLEZ ? Il y a des SOLUTIONS ! [CLIQUEZ ICI]

 

Nous vous invitons à poursuivre votre lecture :